83 avenue Paul Doumer - 92500 RUEIL-MALMAISON - Tél. : 01 47 52 11 62

TOUT SUR LA CONDUITE ÉCONOMIQUE

 

Les principes a appliquer :

 

1-Changez de vitesse dès que possible pour toujours être
dans le rapport le plus élevé

 

En règle générale, la consommation de carburant est tributaire et proportionnelle au régime moteur. En gros, à 3000 tours minute le moteur consomme deux fois plus de carburant qu'à 1500 tours minute. L'équation est plus complexe que cela en réalité mais c'est un bon repère pour ceux qui ne désirent pas aller dans les détails des lois physiques d'échange d'énergie.

On a donc intérêt a toujours rouler dans le rapport le plus haut. Les rapports inferieurs ne servant qu'à atteindre celui-ci le plus rapidement possible. La première vitesse ne doit même être utilisée que pour "décoller" le véhicule du point statique. Les autres vitesses doivent alors s'enchainer rapidement sans jamais dépasser un régime moteur de 2000 tours minute pour les moteurs a essence et 1700 tours minutes pour les moteurs diesel. (Ces chiffres sont légèrement variables selon la cylindrée du moteur).

Attention, atteindre le rapport le plus élevé le plus rapidement possible ne veut pas dire qu'il faut utiliser la pleine puissance du moteur à chaque passage de vitesse en mettant le pied au plancher. La encore il ne faut surtout pas avoir le pied lourd et doser progressivement la montée en régime.

 

 

2-Réduisez votre vitesse

 

Réduire la vitesse d'une dizaine de kilomètres/heure ne vous mettra pas trop en retard mais vous fera faire des économies de carburant très conséquentes. En effet, la plus grande résistance à l'avancement de votre véhicule c'est la résistance de l'air. Celle-ci augmente de plus en plus en fonction de la vitesse selon une loi physique non proportionnelle mais hyperbolique. Avec des chiffres simplifies, on peut dire que si un véhicule consomme par exemple 10 L/100 Km a 50 Km/h, en roulant plus vite, sa consommation sera de :

> 11 L/100 a 75 Km/h soit 1 L de plus au 100 Km pour 25 Km/h de plus

> 13 L/100 a 100 Km/h soit 3  L de plus au 100 Km pour 50 Km/h de plus

> 16 L/100 a 125 Km/h soit 6 L de plus au 100 Km pour 75 Km/h de plus

> Et ainsi de suite.

Pour ce qui est de la réduction de la durée du trajet en roulant plus vite, il suffit de faire une peu de maths pour se rendre compte que réduire la vitesse de 130 Km/h sur autoroute a 120 Km/h sur un parcours de 100 kilomètres ne vous retardera que de 4 minutes mais apportera une économie de carburant de presque un litre.

 

 

3-Maintenir une vitesse aussi constante que possible

 

A chaque fois que vous freinez cela veut dire que vous avez roulé trop vite avant, donc que vous avez consommé du carburant inutilement. La encore il n'y a pas de secret. Les lois physiques sont telles qu'une action sur les freins génère de la chaleur donc de l'énergie. Comme il n'y a pas d'énergie sans source et que la seule source d'énergie a bord de votre voiture c'est le carburant, freinage = consommation de carburant. D'où l'intérêt d'adapter sa vitesse pour freiner le moins souvent possible. Le piège classique c'est le bouchon d'autoroute. On accélère souvent trop vite et on freine juste quelques mètres plus loin pour répéter cette opération une centaine de fois pendant le bouchon. A chaque fois on aura consommé trop de carburant car on a été obligé de freiner. La bonne conduite dicte de laisser une zone tampon égale a la longueur de quelques voitures entre vous et la voitures qui vous précède. Cela n'aura aucune incidence sur la durée du parcours mais divisera par deux voir plus le nombre de "stop and go" donc vous réaliserez une économie de carburant.

Il a souvent été écrit sur d'autres site relatifs à la conduite économique, que la variation de la vitesse ou une vitesse irrégulière sur un parcours faisait augmenter la consommation. En clair, rouler tantôt a 80 Km/h et tantôt a 100 Km/h pour une moyenne de 90 Km/h au final ferait consommer plus que de faire ce même trajet à 90 Km/h constant. Aussi peu rationnel que cela puisse paraitre, il n'en est rien. Selon nos essais, nous n'avons noté qu'une économie de carburant d'à peine 5% entre les deux modes de conduite..Il serait donc peut être bien plus efficace et intéressant de laisser le conducteur utiliser sa concentration pour autre chose que de maintenir une vitesse constante a tout prix, qui ne sera en fait rien d'autre qu'un agent "accidentogène" en l'absence d'un régulateur automatique de vitesse.

 

 

4-Anticipez les ralentissements

 

Dans la continuité de ce qui est décrit ci-dessus, il convient donc aussi de prévoir ou de s'apercevoir suffisamment tôt des ralentissements afin de ne pas avoir à freiner  ou à décélérer trop brusquement. Il faudrait pouvoir aborder ces ralentissement de la manière la plus douce possible pour perdre le moins d'inertie possible. En effet, si vous êtes surpris par un obstacle ou une condition de la chausse qui vous oblige à ralentir, vous aurez tendance à freiner très (trop) fort car trop tard sur l'obstacle alors que si vous voyez arriver celui-ci de loin, vous allez pouvoir décèlerez jusqu'à la bonne vitesse bien avant l'obstacle et reprendre votre vitesse de croisière tout de suite après avec un minimum d'incidence sur la consommation.

 

 

5-Décélérez doucement

 

A l'approche d'un arrêt, appliquez le conseil ci-dessus qui consiste à être vigilant afin d'anticiper l'arrêt et laisser le véhicule se ralentir lui-même en utilisant le principe du rétrogradage et du frein moteur. Un bon freinage, bien anticipé, doit vous permettre d'arriver  au point d'arrêt presque sans avoir utilisé les freins. Si vous devez freiner fortement afin de vous immobiliser la ou vous voulez vous arrêter c'est que vous êtes arrivé trop vite, donc en consommant trop de carburant.

 

 

6-Le point mort

 

On dit qu'un véhicule est au point mort lorsque le moteur n'est plus en prise avec les roues, soit parce qu'aucune vitesse n'est engagée soit parce que vous gardez le pied sur l'embrayage.

Rouler au point mort est à exclure et extrêmement dangereux dans une descente, même légère. Mettre son véhicule au point mort, pensant économiser du carburant, est à exclure et dangereux sur un parcours non connu.

Par contre, sur un parcours régulier et connu tel que maison-travail-maison, et sur les portions planes du parcours, on peut laisser le véhicule approcher un rond-point, un ralentisseur ou un carrefour sur sa seule inertie en le mettant au point mort. En effet, si vous laissez le véhicule se ralentir sur son frein moteur en 5eme, il lui faudra près de 300 mètres pour être presque à l'arrêt. Par contre, un véhicule lance a 90 Km/h a besoin de près de 800 mètres pour s'arrêter. Donc, même si un moteur moderne coupe son injection (= 0 consommation pendant la phase de décélération au frein moteur), cette décélération se fait sur une distance plus courte que la décélération a l'inertie (qui consomme les 0,7L par heure du moteur au ralentit pendant la durée de la décélération donc presque insignifiante aussi). Le conducteur qui décélère au frein moteur aura donc garde son moteur à un régime de croisière plus longtemps que celui qui approchera l'obstacle au point mort. Il aura donc nécessairement consomme plus.

 

 

7-Vérifiez la pression des pneus

 

Les pneus offrent une résistance au roulement sur la route en fonction de la surface de contact au sol. La réduction de cette surface optimise le roulement et on consomme donc moins de carburant. Il faut donc très régulièrement veiller à ajuster la pression des pneus à la pression maximum recommandée par le constructeur du véhicule. Nous vous conseillons aussi de vérifier auprès de votre concessionnaire ou à travers les informations du manuel d'utilisateur, si vos pneus sont bien de la bonne dimension. En effet, sur un véhicule d'occasion, il se peut fort bien qu'au fil des différents changements de pneus, la bonne taille ait été omise a un moment et que vous roulez actuellement avec des pneus trop larges ou trop petits ce qui dans les deux cas vous pénalise en consommation de carburant. Nos essais ont mis en évidence une économie de 10% de carburant entre rouler avec une pression de 2 bars dans les pneus et rouler avec une pression de 2,5 bars.

 

 

8-Optimisez l'aérodynamisme de votre véhicule

 

Supprimer tout les accessoires tels que les galeries de toit ou les portes vélos. Ces éléments perturbent le flux aérodynamique et pénalisent la bonne pénétration dans l'air du véhicule.

N'ouvrez pas les fenêtres si ce n'est pas nécessaire. L'ouverture de celles-ci perturbe également le flux aérodynamique et va donc a l'encontre d'une économie de carburant. S'il fait trop chaud dans l'habitacle, il faut avant tout utiliser les aérateurs du tableau de bord et amener l'air frais de l'extérieur a travers ceux-ci.

La climatisation est un coupable tout désigné pour augmenter la consommation.  (Voir détails plus bas)

 

 

9-Ne surchargez pas votre véhicule

 

Le poids est un de vos plus grands ennemis. C'est une règle physique : pour aller d'un point A à un point B il faut de l'énergie. La quantité d'énergie nécessaire augmente avec le poids à déplacer, surtout des que l'on commence de surcroît à gravir des pentes. Assurez vous donc que vous ne transportez rien d'inutile dans le coffre et si vous le pouvez, ne faites que des demis pleins de carburant.

 

 

10-Utilisez les accessoires électriques avec raison

 

Cette affirmation fait aussi appel à la physique élémentaire. Il n'y a pas de source d'électricité sans énergie et la seule énergie a bord de votre véhicule c'est le carburant. Allumer les feux fait consommer plus de carburant que de rouler feux éteints. Idem pour la radio, les essuie-glaces et la climatisation. Bien que la plupart de ces accessoires soient des éléments de sécurités imposés par le code de la route, certain, comme la climatisation, ne le sont pas. Dans la chasse au gaspillage, la climatisation est un des autres grands ennemis. Mettre le climatiseur en marche se solde facilement par 20% de consommation de carburant en plus.

 

 

11-Attendez que le moteur soit chaud

 

Selon l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), une voiture consomme environ 10 à 15 fois plus de carburant lors du 1er kilomètre qu'à chaud.

Selon nos essais, une voiture consomme environ 2 fois plus de carburant lors des 5 premiers kilomètres qu'à chaud. Perte massive de chaleur dans les parois pendant la compression ou manque d'auto-inflammation sur les moteurs diesel, mauvaise homogénéisation du mélange pour les moteurs essence, frottements interne du moteur plus importants, perte thermique plus grandes par les radiateurs... les raisons de cette surconsommation sont multiples et variées. Dans tous les cas, ces chiffres se passent de commentaires.

Lors du démarrage d'un moteur à injection récent (fabriqué généralement après 1990), n'appuyez pas sur la pédale d'accélération. Le système de gestion électronique du moteur se charge de démarrer correctement et d'utiliser une quantité de carburant déterminée en fonction des mesures de plusieurs paramètres. Si vous appuyez sur l'accélérateur, cela ne fera qu'"embrouiller" le système, qui durcira le démarrage et augmentera la consommation de carburant et les émissions d'échappement.

Dans les voitures à essence plus anciennes équipées d'un carburateur (fabriquées généralement avant 1990), vous devez parfois appuyer légèrement sur l'accélérateur pour démarrer le moteur.

On peut en déduire deux choses :

> si possible, ne prenez pas votre voiture pour aller chez le boulanger situé à 300 mètres de chez vous... ;

> adaptez votre conduite lorsque votre voiture est froide.

 

Adapter sa conduite avec une voiture froide.

Lorsque la voiture est froide, il convient de démarrer sans donner de gaz, de rouler à vitesse réduite pendant environ 3 minutes, en prenant garde de ne pas trop pousser les vitesses. Adoptez ensuite, progressivement, un rythme de croisière normal.

Encore mieux, laisser chauffer votre voiture au ralentit sur place pendant 3 minutes. La consommation de carburant de ces 3 minutes sera égale a +/- 0,035L alors que rouler a 90 Km/h a froid avec ce même véhicule vous aura fait consommer 10L au 100 Km a lieu de 5L au 100 Km donc sur les 4,5 Km parcourus dans le même temps de 3 minutes a 90 Km/h cela reviendrait un surcroit de consommation de 0,225L. Quand a la pollution d'une voiture qui tourne a l'arrêt dans le cas de figure ou cette situation est dictée par le soucis de faire monter le moteur en température, l'équation joue aussi en faveur de l'émission de CO2 car celui-ci est presque directement dépendant de la quantité de carburant consomme. Donc 0,035L de carburant consomme dégagent aussi moins de CO2 que 0,225L. Dans ce cas de figure on ne peut pas dire qu'on pollue plus en laissant chauffer sa voiture au contraire.

 

 

12-Ne laissez pas tourner votre moteur à l'arrêt

 

Contrairement à ce que l'on pense souvent (notamment à cause de ce qui se passait sur les anciennes voitures), les moteurs actuels, plus performants, supportent très bien les arrêts intempestifs. Il faut donc adapter notre comportement à cette nouvelle donne, lors de nos attentes.

Un moteur qui tourne inutilement consomme nécessairement du carburant, inutilement... En revanche, couper son moteur en circulation est très dangereux. On évitera donc cette pratique pour des arrêts qui risquent d'être inferieurs a trois minutes.

Coupez le moteur pour les arrêts de courte durée. Par exemple, aux passages à niveau ou lorsque vous attendez quelqu'un. Lorsque vous rallumez le moteur, n'appuyez pas sur la pédale d'accélérateur.

La consommation de carburant d'un moteur moderne au ralenti s'élève à environ 0,7 litres par heure en fonction du type de moteur.

Gardez toujours à l'esprit que l'efficacité énergétique ne doit jamais passer avant la sécurité routière.

Par conséquent, le moteur ne doit être coupé que dans des situations ne présentant aucun risque pour la sécurité routière. Ainsi, par exemple, nous déconseillons de couper le moteur tant que vous êtes sur la partie roulante:passante de la chaussée.

 

Voitures plus anciennes

Les voitures à essence plus anciennes équipées d'un carburateur (fabriquées généralement avant 1990) consomment parfois plus de carburant au démarrage. Dans ce cas, du point de vue de l'efficacité énergétique, il n'est évidemment pas judicieux de couper le moteur pour des arrêts de courte durée.

 

 

13-Une voiture bien entretenue consomme moins

 

Tout est dans le titre ! Faire de petites économies sur l'entretien de votre véhicule ne vous apportera que des problèmes et, au final, des dépenses plus grandes. Pour consommer moins, un état mécanique irréprochable est indispensable.

Veillez à avoir des pneumatiques en parfait état, pensez à la vidange (tous les ans), changement du filtre à huile, filtre à carburant, filtre à air...

 

 

14-Régulateur de vitesse

 

Le régulateur automatique de vitesse permet au conducteur de maintenir une vitesse stable et d'éviter les amendes pour ne pas s'être rendu compte de la vitesse atteinte. Il permet d'économiser du carburant et de réduire les émissions d'échappement mais également de conduire de manière décontractée.

 

 

15-Ordinateur de bord

 

Aujourd'hui, la plupart des voitures sont équipées d'un ordinateur de bord offrant de nombreuses fonctions, telles que la consommation moyenne et réelle. La consommation réelle de carburant fournit au conducteur une information immédiate sur son comportement de conduite et sur la consommation associée.

Un économètre permet de mesurer la consommation de carburant selon un procédé à vide : dans les voitures équipées d'un carburateur, la quantité de vide indique la quantité de carburant consommée. Un indicateur de vitesse indique au conducteur à quel moment engager le rapport supérieur.

Les économètres et les indicateurs de vitesse peuvent se trouver dans certaines voitures plus anciennes des années soixante-dix ou du début des années quatre-vingt. Ils commencent à réapparaître dans les voitures récentes, mais sous une forme un peu plus sophistiquée permettant d'utiliser les données du système de gestion du moteur.

Les économètres et les indicateurs de vitesse permettent de réduire la consommation de carburant.

Météo Rueil-Malmaison © meteocity.com